Fils et cotons 

Lorsque l’on commence à fabriquer ses propres résistances, on comprend vite que les matériaux utilisés sont capitaux dans la valeur résistive voulue. Rechercher, et réaliser, une résistance en 0,5 peut être satisfaisant mais à l’usage, on peut être déçu malgré tout par le rendu des saveurs parce qu’on a choisi un coton inapproprié. Dans la famille des cotons et des fils résistifs, ce n’est pas le choix qui manque. Coton cardé, japonais, Fiber Freaks ou kanthal, titane, nickel, Clapton, les choix sont nombreux et les combinaisons incroyablement variées. N’hésitez pas à multiplier les expériences pour redécouvrir vos montages régulièrement. Les arômes s’en ressentiront. Les cotons peuvent se présenter sous de nombreuses formes ; on peut préparer des mèches à partir d’une grosse boule de coton ou en utilisant des mèches prédécoupées comme le propose Fiber Freaks désormais. Les cotons peuvent s’imbiber facilement – c’est bien sur ce que recherche le vapoteur – ou pas et aussi impacter le goût du liquide lors des premières aspirations. Les fils résistifs peuvent être composés de différents métaux et sont de plusieurs épaisseurs, ce qui les rend plus ou moins faciles à travailler. Plus ils sont épais, plus leur valeur résistive est basse. Dans un montage, un grand nombre de paramètres entre en ligne de compte : le diamètre du coil, le nombre de spires… Nous vous invitons à lire notre guide sur les fils et les cotons pour en savoir plus.

Promos du mois

    Faîtes le tri !

    PayPal